En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et services adaptés. Mentions légales.
 
 

Association 1901

Calendrier

Visites

 39773 visiteurs

 5 visiteurs en ligne

l'historique de l'association depuis 2001

rss Cet article est disponible en format standard RSS pour publication sur votre site web :
http://amisegliseardon.fr/data/fr-articles.xml

Il était une fois une église en péril …

notre église Saint Pierre aux liens d’Ardon sous Laon ou comment des bénévoles ont oeuvré pendant plus de 10 ans pour lui redonner une véritable jeunesse …

Une longue histoire, pleine d’embûches mais aussi pleine de joie et de remerciements…

Tout a commencé ce 20 juin 2001. L’église d’Ardon était en piteux état et n’avait pas été restaurée depuis plus de dix-sept ans. Une situation préoccupante qui a alerté des riverains. Une dizaine d’entre eux a alors décidé de créer une association afin de sauvegarder cet édifice. Des contacts ont été pris en mairie. La Ville de Laon, avec ses quatre-vingt-trois monuments historiques avait d’autres priorités. Elle ne pouvait répondre rapidement et favorablement aux travaux nécessaires, d’autant que l’église d’Ardon n’est ni inscrite, ni classée aux monuments historiques. Ce qui rendait assez difficile l’accès à d’éventuelles subventions. Les riverains étaient conscients des efforts déjà consentis par la mairie. Celle-ci avait paré au plus urgent par la pose de papier bitumé, la réparation des gouttières et l’assainissement. Mais les besoins étaient encore très importants : charpente, couverture, électricité, rénovation des murs, protection des vitraux…

La réalisation de ce projet s’annonçait longue et étalée sur plusieurs années. La mise en place d’une association allait permettre d’activer les divers processus d’entretien de l’église. Une assemblée générale constitutive de l’Association des Amis de l’église d’Ardon s’est tenue le 22 juin 2001.

La première action pour la sauvegarde de l’église d’Ardon. « Une tuile pour s’en sortir »

Lors de la brocante du faubourg en juillet 2001, l’association annonça ses projets. Parmi les vendeurs du vide grenier, les Amis de l’église ont tenu un stand pour la sauvegarde. Les membres occupaient le terrain pour sensibiliser les chineurs à la cause de l’église qui avait connu une santé nettement meilleure. Ils proposaient un « parrainage » plutôt inédit : contre 20 francs, les chineurs avaient non seulement la satisfaction d’avoir apporté un petit coup de pouce à l’opération, mais en plus ils repartaient avec une tuile. Une tuile pour donner sa chance à l’église d’Ardon. Diverses actions furent menées en 2001, telles que le tirage d’une souscription volontaire, la vente de grilles et surtout le démarchage auprès de la population ardonnaise. Au bilan financier, plus de 3 600 € de dons furent reçus par l’association. Quelques 110 foyers avaient répondu spontanément non seulement par des dons mais aussi par des présences bénévoles pour l’exécution des premiers petits travaux d’entretien. En quelques mois, le travail accompli fut considérable : le nettoyage du clocher, l’évacuation des pigeons et de leurs fientes, l’obstruction des dégâts occasionnés par ces volatiles, l’ouverture des portes latérales, la consolidation des trappes des cloches, la remise en état du chauffage avec création d’un bac de rétention, la fixation des bancs, le débarras et nettoyage des combles qui a nécessité quelques 312 heures et permis de remplir entièrement de gravas la benne mise à disposition par les services techniques de la mairie. Il restait encore quelques travaux en projet, l’exécution du parquet d’accès sur les solives des combles, l’enlèvement de la lucarne côté latéral droit, les portes latérales gauches et la pose d’extincteurs côté sécurité. De nombreuses démarches avaient été faites auprès du Conseil Général, du Conseil Régional et divers organismes du Patrimoine. Elles s’étaient toutes conclues par un échec avec comme principal motif : « édifice non classé, ni inscrit aux monuments historiques ». Seul son inventaire est répertorié. Son aménagement architectural du 19ème siècle faisait obstacle à toute aide financière. Cependant, à force d’obstination, quelques portes s’entrouvraient fin 2001 et redonnaient espoir à l’Association.

Cet espoir devait se conclure suite à l’entretien avec Monsieur le Maire le 9 janvier 2002.

Pour la deuxième année de la création de l’association, les bénévoles des Amis de l’église d’Ardon ont fait parler de leur église en réalisant de nouvelles actions pour sa sauvegarde. Le 23 juin 2002, ce fut la première kermesse, organisée pour les enfants, autour de l’église avec comme thème « les jeux picards ». Les organisateurs furent comblés puisqu’avec le soleil, de nombreux jeunes y participèrent, accompagnés des parents et parfois même des grands parents. Ce fut aussi l’occasion de se retrouver entre riverains et amis du quartier et de l’église. Cette action avait permis de récolter plus de 3 000 €. Une autre action qui a rapporté beaucoup moins (400 €), fut le concert dans l’église le 29 juin, donné par l’ensemble vocal Simone Tavernier. Avec l’aide de bénévoles, notre vice présidente avait repris son bâton de pèlerin et entrepris dans le faubourg une nouvelle visite aux résidants, récoltant plus de 1 400 € en dons.

Il y eu cependant des déceptions pour les demandes d’aide financière avec les avis défavorables de la Sauvegarde de l’Art Français, du Conseil Régional de Picardie et des Parlementaires. Du côté des travaux, une délibération du Conseil municipal du 25 mars donna son accord vis-à-vis de l’action entamée par notre association et son engagement à réaliser les travaux nécessaires. Elle donna un avis favorable pour la suppression d’une lucarne. Elle réalisa aussi un accès en pavé devant la porte latérale nord de l’église de façon à faciliter l’accès des personnes handicapées. Toujours en accord avec la Ville, propriétaire de l’édifice, les bénévoles réalisèrent le lessivage du porche ainsi que la remise en peinture des deux portails.

Des devis pour la sauvegarde de l’édifice furent chiffrés. Les dépenses pour les gros travaux s’élevaient à plus de 80 000 €. Notre vice présidente avait obtenu des promesses de subvention pour ce financement en 2003.

La 3ème année d’existence vit l’élection du nouveau bureau avec comme Présidente Mme Raymonde ALIZARD. La 2ème kermesse a connu un succès avec plus de 1 500 € et toujours les dons pour un montant de 2400 €.

Les bénévoles reprirent le travail en entreprenant la réfection du porche, qui sert aussi de monument aux morts, par la pose de 5m2 de dalles, récupérées auprès des services techniques de la ville de Laon. Puis ce furent la rénovation de l’escalier du grenier ; les portes d’accès et de rangement des deux petits autels à l’entrée de l’église, la sécurisation de la réserve de fuel et une partie du rejointoiement des murs de la partie chapelle.

Pour beaucoup d’anciens d’Ardon, entendre sonner l’Angélus était un repère. Au mois d’Août 2003, la canicule a eu raison du système électrique du clocher. L’entretien était assuré jusqu’en 1985. L’association trouva le financement de la réparation des cloches et depuis à 12 et 18h le faubourg revit au son de ses cloches depuis le 15 décembre 2003.

« Du pain béni pour l’église »,

L’Association reçut du FADER Caisse d’Épargne de Picardie, une aide pour le financement du projet de sauvegarde d’un montant de 4 573 €. Le coût des travaux de la 1ère tranche s’élevait à 68.830,00 €.

En 2004, la 3ème kermesse de l’association a vu une bénédiction de motos et s’est tenue à l’ombre des premiers échafaudages. Et voilà, après 4 années d’existence, les bénévoles de l’association sont enfin récompensés de leurs efforts. Les travaux de restauration de la 1ère tranche se sont terminés en octobre 2004. Une partie de l’église était « hors d’eau ». La toiture de l’abside et du transept qui date du XIVe siècle était achevée. Un toit tout neuf qui avait nécessité des travaux de charpente et de maçonnerie. Dans le choeur, il y avait un filet pour recueillir ce qui tombait. Il a disparu et une poutre a été remontée de 5 centimètres. À l’extérieur, des gouttières en cuivre montrent que rien n’a été oublié dans cette cure de jouvence. Les bénévoles ont assuré 98 heures d’huile de coudre pour le nettoyage, pour déplacer la chaudière à fuel, pour refaire une porte en bois. Les bannières et le chemin de croix astiqué, tâches de plâtre traquées et les bancs essuyés. Elle est redevenue comme avant. L’église Saint Pierre aux Liens redevient une demeure digne de Sainte Salaberge, religieuse arrivée à Laon en 648 et qui entra dans la légende en sauvant une biche des chasseurs qui la poursuivaient et dont la statue est l’un des rares trésors qu’abrite l’église.

Déjà on recherchait des aides financières pour la 2ème tranche, pour le reste de la toiture, la dotation de la Fondation du Patrimoine et les fonds recueillis par l’association par des dons. Il était grand temps car l’électricité posait des problèmes de pannes fréquentes. Lors de l’Assemblée Générale, le représentant de la municipalité félicita l’association pour son sens des responsabilités et ses initiatives

L’année 2005 promettait d’être encore bien remplie pour les bénévoles. Les membres de l’association se sont retrouvés organisateurs de brocante. Le nouveau Comité des fêtes d’Ardon ne désirant pas reprendre cette manifestation très populaire, les Amis de l’église ont pris en main cet événement. Les 15 mai et 3 juillet, ils ont vu affluer plusieurs milliers de badauds. Le quartier était transformé en terre de chine. La recette du service restauration ajoutée à celle du produit de location des emplacements a mis du beurre dans les épinards de l’association. Une belle manière de joindre l’utile à l’agréable. Toujours dans le but recueillir des fonds, les bénévoles se sont retrouvés le dimanche matin, par deux fois, les 6 et 13 mars 2005, sur le marché de la place d’Ardon. Ils ont proposé aux passants quelques réalisations de membres de l’association, principalement des broderies et du tricot. L’organisation de la 4ème kermesse en juin, avec un lâcher de ballon fut un succès. Grâce à une Convention entre la Fondation du Patrimoine et la Ville, la deuxième tranche de travaux était assurée. Avec les 3 000 € et d’autres financements tels que les enveloppes parlementaires, le budget s’annonçait rempli à plus de 50%. Durant cette année, les « bras » de l’association n’ont pas chômé, puisqu’ils ont entrepris entre autres, le rejointoiement d’une partie des murs de l’église.

Depuis 2005, le secrétaire a créé un site Internet, très utile, pour communiquer sur les différentes actions menées, avec quelques photos, avant et après les travaux. Le porte à porte avait encore permis de recueillir plus de 3 000 € de dons.

L’année 2006 nous tendait les bras avec toujours le problème de trouver de nouveaux bénévoles, les anciens vieillissant… et de financer la 2ème tranche.

En ce début d’année 2006, 61% des 103 234 € étaient assurés pour financer la 2ème tranche de travaux.

L’association avait organisé, seule, sa 2ème brocante, qui connu encore un vif succès. Elle demandait aussi beaucoup d’investissement, de temps de la part des membres, en particulier Anne-Marie qui, avec l’aide du logiciel réalisé par le secrétaire, dû répondre au téléphone pour les réservations pendant de longues heures. Le coq qui avait repris sa place en haut de l’église grâce au travail d’un bénévole. Et toujours les dons des habitants du faubourg et amis de l’église. En cette fin d’année 2006, le financement prévu était presque atteint.

En voici le détail : Toiture 64 772,50 Façade 20 695,40 Electricité 9 567,00 Total 105 034,90

Les financeurs : Fondation du Patrimoine ~ Association Amis de l’Église d'Ardon ~ Mairie de Laon ~ l’Etat, enveloppes Parlementaires ~ DRAC ~ Conservateur du patrimoine mobilier du département de l’Aisne ~ Coq (offert) ~ Fader Caisse Agricole.

Début 2007, les travaux vont enfin pouvoir continuer

Lors de l’Assemblée Générale tenue en février 2007, Mr Émile VITRANT, Maire adjoint à l’urbanisme, félicita l’ensemble des membres de l’Association pour leur travail. Il annonça que les travaux pourraient commencer en mars 2007. Ils concerneront la couverture par les moyens techniques de la ville, la façade du clocher, les abat-sons et l’électricité. Ce mardi 13 mars 2007, début de la 2ème tranche. Le 30 mars, l’échafaudage du clocher était monté... Le lundi 2 avril, les travaux pouvaient commencer...Le 2 mai, démontage de l’échafaudage... Le décapage et le remplacement de pierres de la façade et les abat-sons étaient terminés. Les électriciens dans l'église...Les couvreurs de la Ville de Laon sur le toit...Pendant ce temps, les bénévoles de l’association ne restaient pas inactifs avant le week-end du Patrimoine, Le point fort de l’année 2007 fut donc la réalisation du but de l’association : la mise hors d’eau définitive de l'église ainsi que la restauration de la façade qui avait été entièrement hydro gommée.

Quel plaisir, maintenant, lorsque l’on vient de Leuilly, d’apercevoir la forme blanche de l'église quand il y a du soleil. A l’intérieur, l’électricité a été refaite entièrement et la pose de 6 chauffages radiants apporte si l’on peut dire dans notre église un peu de chaleur.

Enfin, elle était hors d’eau ....

L’objectif des Amis de l'église était maintenant la recherche de fonds pour financer les travaux de peintures intérieures sur plâtre latté. Coût estimé d'après devis à plus de 60 000 €. Pour cela, un appel aux dons a été une nouvelle fois lancé aux généreux donateurs du faubourg et du laonnois. Il ne faut pas oublier que depuis 2001, il avait été recueilli plus de 18 300 € pour 388 dons. En regrettant que cette année, il n’y aurait pas de stand de restauration sur les brocantes du faubourg, faute de bénévoles, malades et vieillissants. Mr VITRANT félicita une nouvelle fois l’ensemble des membres de l’association pour leur travail. Il rappela que la Ville avait mis ses moyens techniques sur l’édifice, couverture et abat-sons. Avec l’aide de la Ville de Laon, en 2008, les vitraux vont recevoir une protection extérieure. l’association ayant 15 500 € à disposition pour ces travaux qui reviennent à 36 000 €. Les membres associatifs et bénévoles ont fortement apprécié la visite de Mgr HERRIOT avant son départ. Il les a encouragés et félicités. L’évêché aidera le financement des travaux sur les vitraux. Félicitons notre cheville ouvrière, Mme MARCANDIER, car sans elle, notre église ne serait pas devenue la plus belle de la Ville de Laon, dixit le Maire Adjoint.

De 2008 à 2009, l'objectif était à nouveau la recherche de fonds pour financer les peintures intérieures. Un nouvel appel aux dons avait été effectué. Les vitraux ont reçu une protection extérieure. De nouveaux bénévoles ont intégrés l'association, Marcel HORLON et Mr et Mme Yves BEGUIN. Un autre bénévole a refait le tabernacle et d'autres ont nettoyé un grand vitrail retrouvé dans les combles. D’autres bénévoles ont assuré la visite de l'église pendant les journées du Patrimoine. L'entrée de l'église a été ravivée par des travaux de peinture sur le portail.

En 2010 les bénévoles sont encore et toujours à l'ouvrage. Il a fallu déménager tous les bancs pour faire place aux peintres de l'entreprise TED. La sonorisation a été changée avec le solde de trésorerie. Anne-Marie, notre cheville ouvrière donna sa démission du Conseil mais fut nommée, malgré elle, présidente d'honneur.

En 2011, les gros travaux sont enfin terminés... Le bureau a été réélu avec Jean- Louis THORIN comme Vice-Président. Le point fort fut la messe célébrée par Monseigneur Hervé GIRAUD, Evêque de Soissons Laon et St Quentin, pour fêter la fin des travaux de rénovation de l’Église. Le vendredi 10 juin2011, à 18h, Antoine LEFEVRE Sénateur Maire, le Père Alain BOSQUET vicaire Général et Raymonde ALIZARD Présidente de l’Association avaient invité toutes les personnes qui ont permis de réaliser cette restauration : bénévoles, membres de l’association, ouvriers, entreprises et bien sur les nombreux donateurs. A l’issue de la cérémonie, une exposition de photos, articles de presse, faisait l’historique de cette restauration. Merci aux bénévoles qui ont mis en place cette rétrospective. Un nouvel appel aux dons fut décidé lors de l'Assemblée Générale annuelle de 2012 afin de pouvoir réaliser de petits travaux et de contribuer au suivi de la restauration afin que l'édifice ne subisse d'autres dégradations.

Avec l’arrivée à l'association de Mme Janine CHARD- HUTCHINSON, l'idée d'animer l'église, se concrétise par l’organisation d’un Concert de Jazz le Vendredi 12 Octobre 2012. Et ce n’est pas fini. La crèche va revivre à Noël avec peut-être une animation aux environs de Noël…

Des projets, l’association n’en manque pas. Bien entendu, continuer à l’entretenir l’église mais aussi la faire vivre en dehors des offices religieux par des animations telles que concerts notamment car les lieux s’y prêtent idéalement.

Concrétiser l’œuvre de restauration entreprise en 2001, c’est bien ce à quoi sont attachés les Amis de l’église d’Ardon. Encore un grand merci à tous les bénévoles, la Mairie de Laon, les Parlementaires, la Fondation du Patrimoine, les établissements bancaires, sans lesquels notre église n’aurait pu être restaurée.

Le secrétaire de l’Association, Jean-Pierre LEFEVRE Plus de renseignements et photos sur le Site : http://www.amisegliseardon.fr/


Date de création : 08/07/2019 11:37
Catégorie : un peu d'histoire .. - en détail
Page lue 4011 fois

Actions pour financement

Animations dans l'église

avant restauration

Etapes restauration

Fin des travaux

Visites

 39773 visiteurs

 5 visiteurs en ligne

Vous êtes ici :   Accueil » l'historique de l'association depuis 2001
 
Prévisualiser...  Imprimer...  Imprimer la page...
Prévisualiser...  Imprimer...  Imprimer la section...
 

Lettre d'information

Pour avoir des nouvelles de ce site, inscrivez-vous à notre Newsletter.

Avant de soumettre ce formulaire, veuillez lire et accepter les Mentions légales.

J'accepte :
Recopier le code :
Abonné
( personne )
Snif !!!